voyage,

  • Pour info, la dolomite est une espèce minérale formée de carbonate de calcium et de magnésium de formule chimique CaMg(CO3)2 avec des traces de Fe, Mn, Co, Pb, Zn.

    Mais les Dolomites c'est un massif d'Italie aux parois fantastiques qui a marqué l'esprit de bon nombre d'alpinistes: Bonatti, Cassin,  Livanos, Diaz...

     

    Les Dolomites, fini de rire


    En quelques mots, un trip chez nos amis ladins, c'est:

    - poser des friends, coinceurs, sangles et partir du principe que ça tient.

    - accepter l'idée de s'être perdu sur une grande paroi, mais quand même affirmer qu'on est juste.

    - parcourir les topos en ne regardant jamais l'année d'ouverture de la voie, car même 50 ans après ça engage.

    Bref, vous l'aurez compris, les Dolomites, c'est un lieu mythique de l'alpinisme.

     

    Petit récit de voyage

    Les 3 premiers jours, escalade dans les tours de Sella, histoire de voir de quoi il en retourne. Pour commencer, une mise en jambe dans la Torre del Sella I, via "dei camini" et poursuivre sur la Torre II, Fessura di destra (parete sud). Deuxième jour, à la Torre I, la via "Trenker"... un peu déçu. Mais le troisième jour, une voie excellente que je vous recommande, la via "Schubert"au Piz Ciavazes.

    Quatrième jour, on quitte Canazei direction Cortina. On profite de la route pour faire un tour à la Torre Grande di Falzarego, Via "Dibona". Escalade assez facile, enfin jusqu'à ce que je me perde et qu'on se retrouvedans une voie une moderne. Sortie à l'arrache, mais quel souvenir.

    Dernier jour, une grande classique au Cinque Torri: Torre Grande - Cima Sud voie Diretta "Dimai". Superbe, mais on mentalement fatigué.

    Sur l'excellent topo de Mauro Bernardi c'est coté VI+ et 2.30-3 Ore. On a fait la moitié de la voie dans ce temps.

    Aussi, je vous recommande d'aller au Dolomites, et d'y faire des vieilles voies sur friends et coinceurs. C'est beau, on grimpe d'abord avec la tête, ensuite avec les pieds, on mange bien et les gens sont accueillants.

     

    Petit retour en images sur cette trop petite semaine de grimpe.

  • Patagonie - El Chalten

    Comme l'automne en Valais est magnifique mais parfois un peu ennuyeux, mon ami Laurent m'a proposé de partir avec lui en Patagonie.
    Départ direction  El Chalten pour trois semaines d'aventures.
    Le but, pour lui, faire des photos fantastiques, pour moi, tenter de nouveaux sommets.


     

    Bienvenue au Parc National Los Glaciares

    Ci dessous, je me concentre uniquement sur les quelques sorties montagne que nous avons pu faire.

    La vie à El Chalten est sympa, mais c'est surtout des cafés, du bloc ou des voies d'escalade et du repos en attendant un bon créneau météo.


    Cerro Madsen:

    Jeudi 1er décembre
    Départ 0:00 - retour 10:30 El Chalten
    Course d'acclimatation et superbe point de vue sur le Fitz Roy.

     

    Gorra Blanca:

    Du lundi 5 au mercredi 7
    Gorra Blanca (2907m) sur le Hielo Continentale

    Le 5
    Passage obligé par Piedra del Fraile... du vol autorisé. 500 pesos par personne pour passer (30.- chf pour rentré dans une vallée) hallucinant.
    Camping de la Playita, superbe et sauvage
    Bonne nourriture lyophilisée et c'est une bonne surprise, c'est assez bon.
    Sac à dos : plus de 30 kilos avec skis et chaussures de ski, habits, matériel de glacier, tente, et nourriture pour 3 jours. Qu'es ce que c'est lourd.

    Le 6
    Passo Marconi avec corde fixe. Dorénavant, c'est du sérieux, le glacier ne passe plus, chute de sérac.
    Refuge chilien de Gorra Blanc, accueil cool des guides locaux.

    Le 7
    Départ 4h du mat, sommet à 8h, du joli ski depuis le col.
    Retour au refuge pour récupérer le matériel, rencontre improbable avec un général chilien dans son hélico et contrôle des passeport. Une bonne histoire à raconté qu'en je sera vieux...
    Interminable descente jusqu'au Electrico bridge. Problème avec le téléphone satellite donc pas de taxi. Suite à quelques kilomètres de marche en plus, on trouve une taxi. Finalement un bon risotto à 23h00.

     

    Cerro Grande:

    Du dimanche 11 au mercredi 12
    Cerro Grande (2750m) sur la chaîne du Cerro Torre


    Le 11

    Monté au camping d'Agostini, tranquille.
    Petit dîner avec des français, on a bien ri.

    Le 12

    L'interminable et aventureuse monté au Passo Tunnel.
    Passage des moraines exposées pour rejoindre le glacier Torre, 2 cordes fixes. 6H30 de caillasses dans un paysage encre sauvage, on a du voir 5 cairns après avoir dépassé le lac Torre.
    Avec un bon sac de 20 kilos, ça calme.
    Camping juste sous le col, à l'abri du vent... enfin au mieux.


    Le 13
    Réveil à 1h30... finalement non, ça sera 2 du matin, on est déjà fatigué.
    Comme les conditions de neige sont moyenne pour l'arrête et que de toute façon on est mort, on s'attaque à une pente de glace au-dessus du col.
    Photos au levé de soleil pour Laurent et retour à El Chalten. Arrivé à 16h00, vraiment fatigué.

     

    La Patagonie c'est beau mais c'est sauvage dès qu'on quitte les sentiers battus. A chaque sorties une petite expéditon mais au finale une grande satisfaction.